Port Flottes Batailles Technologies Architectes Amiraux Liens

Cuirassés classe Warrior ( 1860 )


Le Warrior à son entrée en service en 1861. (1/350 )

Ce célèbre grand navire fut le tout premier cuirassé de haute mer en acier. Il répondait directement au Gloire Français, lancé un an auparavant. Les différences avec ce navire étaient nombreuses, à commencer par la définition, car la Gloire était une frégate en bois cuirassée après-coup, tandis que le Warrior et son sister-ship, le Black Prince, étaient de grands navires en acier définis dès l'origine en tant que tels. Les Français n'ont donc pas inspirés diectement la Royal Navy, forcée de répondre aprés-coup, car elle-même avait entrepris, d'après les rumeurs rapportées depuis la cour de Napoléon III, de concevoir un tel navire.

Le Warrior avait en outre une esthétique plus réussie et une vitesse largement supérieure, en revanche son blindage était très partiel, ne protégeant que la batterie principale, le reste étant constitué de plaques d'acier doublées de teck. Tandis que la Gloire était de son côté entièrement cuirassée depuis le franc-bord des pavois jusqu'à un mètre sous la ligne de flottaison. Ensuite, le Warrior, bien que classé comme frégate du fait de son unique batterie couverte, dépassait largement en tonnage, en taille, et en vitesse tous les trois et quatre-ponts existants, atteignant en effet 9200 tonnes alors que le HMS Howe en service à la même époque, l'un des plus grands navires classiques de la RN, ne dépassait pas 4250 tonnes avec ses 110 canons. Mais la tradition prévalait en tout, notamment par la superbe figure de proue représentant un guerrier issu de la mythologie grecque et une fausse galerie de poupe ( depuis longtemps une simple parure: Trop dangereuse dans un tir en chasse ).

Leur blindage était donc très insuffisant, notamment concernant la protection de l'arrière et du gouvernail, mais il y avait une double-coque partielle avec 92 compartiments étanches. Leurs lignes fines et leur voilure importante avaient permis au Warrior d'atteindre 13 noeuds aux essais, machines éteintes. Leur armement varia 4 fois durant leur construction, pour arriver à celui décrit ci-dessous. En 1860, il 'agissait de 10 pièces de 110 pounder ( 203 mm ), 26 de 160 mm et 4 de 165 mm. En 1867, il fut donc définitivement adopté, avec 4 énormes pièces de 203 mm en chasse, en retraite, et en embrasures sur des affûts mobiles, les 28 pièces de 178 m en batteie au pont inférieur, et 4 pièces de 88 mm en batterie sur le pont supérieur.

 Ils furent en service en 1861 et 1862,  pratiquement inchangés avant leur mise en réserve  en 1880. En 1890, le Black Prince devint un navire-école, appelé par la suite Emerald puis Impregnable III, et fut démoli en 1923. Le Warrior devint en 1904 un navire ravitailleur, le Vernon III. Il servit de quai pour une réserve de mazout en 1924, à Pembroke, et en 1945 renommé C45. Un collectif s'opposa à sa démolition, et l'amirauté prit finalement en charge sa remise en état d'origine. Il est actuellement toujours ancré dans ce dock de Pembroke à Portsmouth où il est l'une des attractions touristiques de la région.

Voir à ce sujet le site touristique dédié au navire:
http://www.hmswarrior.org/
Et la visite virtuelle du navire: http://www.stvincent.ac.uk/Warrior/index2.html

 

 Déplacement & Dimensions

 9137 tonnes, 115,87 x 17,78 x 7,92m

 Propulsion  1 hélice, mot. Penn, Horiz. 10 chaudières rectangulaires, 5267cv. et 14 Noeuds max.
 Equipage  707
 Armement  4 canons de 203 CC, 18 de 178 mm CB, 4 de 88 mm CC.

 



Un site du portail Navistory.com. 2006 Chaudron-graphique