Flying Cloud (1851)

Le Flying Cloud au large de l'île de Wight, peint par James Buttersworth en 1860. (img wiki LDD).

Le Flying Cloud est l'un des ces clippers historiques incontournables. Américain, il fut construit dans les fameux chantiers de Donald McKay, pour le compte d'Enoch Train de Boston, à 50 000 dollars. Il fut ensuite repris à son compte par la Grinnell, Minturn & Co. de New York, qui paya 80 000 dollars pour son lancement et son achêvement, une juteuse affaire pour McKay. Mais justifiée, car ces armateurs sentaient chez ce nouveau rejeton de célèbre constructeur des dispositions exceptionnelles. Jamais un clipper plus fin de ligne et plus toilé n'avait été construit jusque là. Il était plus plus extrême des "extreme clippers". Il mesurait 71,62 mètres entre parrallèles, pour 12.50 mètres de large. Ses phares carrés comptaient 5 étages de voilure.

En 1851 il effectua sa croisière inaugurale de NY à San Francisco (la route de l'or - des pionniers chercheurs d'or de californie) en 89 jours, sous le commandement de Josiah Perkins Creesy. Un record qui fut brisé par lui-même de 13 jours en 1853, et qui tint jusqu'en ...1989, battu par un voilier de compétition, le Thursday 's child. Le record tient toujours, et reste nommé d'après le fameux clipper. Les voyages de la côte est à la côte ouest des USA, en passant par le Horn prenaient en général 200 jours, le Flying Cloud y mit fin et les voyageurs étaient prêts à payer des sommes fabuleuses pour y embarquer. Ces chercheurs d'or misaient tout dans le prix de leur billet, espérant arriver plus vite et avoir les meilleurs places pour la prospection.

Le Flying Cloud était aussi célèbre du fait de son Capitaine, que de son épouse, Eléanore Creesy, qui, formée à la navigation dès son plus jeune âge, faisait bien plus que l'assister. Elle prit la barre du grand clipper pour bon nombre de traversées, se rendant très populaire. Les Creesy devinrent des célébrités de la côte est, mais furent oubliés à la fin des années 60, lorsque les chemins de fer commençèrent à supplanter le transport maritime. Josiah mourut en 1871 et son épouse le suivit en 1900. En 1874, la carrière du Flying Cloud, dont la gloire était désomais ternie par des transports sans gloire, s'échoua sur l'île de St John au Newfoundland. Il fut vendu, et sa coque brûlée pour récupérer le cuivre de grande valeur... Un fin indigne pour un navire qui méritait amplement d'être conservé pour la postérité.

 
fermer la fenêtre