HMS Rising Star (1821)

hms_aurora_1824

HMS Aurora lancé à Belfast en 1824, assez proche du Rising Star.

Peu d'informations sont disponibles sur ce navire qui fut toutefois le premier vapeur militaire avéré. Construit entièrement en bois sur le modèle des corvettes, un peu à l'inspiration du paquebot Américain Savannah qui fit grande impression quelques temps plus tôt, le HMS "Risinge Star" est un trois-mâts portant deux cheminées, jaugeant 428 tonneaux. Quoique lent, il est l'un des premiers vapeurs à atteindre le pacifique après l'atlantique. Armé de quelques pièces légères, il n'est qu'un démonstrateur. En effet, les roues à aubes sont un puissant frein à l'utilisation de la vapeur sur un bâtiment militaire: Exposées sur le flanc, elles peuvent êtres détruites avec un seul tir adverse, privant le navire de sa propulsion. Cela n'empêchera toutefois pas des vapeurs militaires d'être construits par la suite. Du fait de leurs qualité de relative autonomie de la météorologie, ils sont utilisés au sein des flottes comme estafettes. Un grand nombre de marines, y compris les plus modestes vont opter pour des flottes de vapeurs armés seulement d'une ou plusieurs pièce d'artillerie au cours des années 30, suivant la France et l'Angleterre qui firent cela à la fin des années 20. Mais leur rôle restera mineur jusqu'en 1850. A partir de cette date, naissent grâce à l'hélice, les premiers véritables bâtiments de guerre mixtes.

Le Rising Star n'était pas cependant un bâtiment révolutionnaire. Le Demologos lui, construit en vue de participer à la guerre Anglo-Américaine de 1812, l'était en revanche. Bâti sur une plate-forme large et symétrique, avec sa machine et roues au centre, le Demologos était une batterie flottante entièrement ceinturée de plaques de chêne et d'autres essences sur une épaisseur d'un mètre, formant blindage, et protégeant machine et roues, donc l'appareil propulsif. La guerre s'acheva avant que ce brillant précurseur ne voit le jour. Le Rising Star lui, était bien plus conventionnel. Nombre de vapeurs de transport furent également armés par la suite. Le Rising Star n'était cependant pas une frégate, en revanche le premier bâtiment à être classé comme tel fut le HMS Cyclops en 1838, armé de 6 pièces de gros calibre sur le pont, ce n'était que le tiers voire le quart de l'armement d'une frégate conventionelle, avec en plus le désavantage de présenter ses roues à aubes à l'ennemi, quoique l'on ait imaginé les démonter au moment du branlebas de combat en une dizaine de minutes, à l'instar de ce qui s'était fait sur le Savannah pour améliorer l'hydrodynamisme.

 
fermer la fenêtre