PHOENICIA (reconstitution) - 600 av. JC.:

Le Phoenicia - reconstitution récente (2007-2008) d'un cargo phénicien de 600 av.jc.

L'aventure du Phoenicia : Tout commence en 2005 après après un autre projet similaire de l'archéologue Britannique Philip Beale, qui dans la tradition de Thor Eyerdhal, d'expérimentation scientifique grandeur nature, a mené a bien et avec succés en 2004 la traversée d'indonésie en Afrique de l'ouest à bord du Borobudur, un catamaran indonésien du 8e siècle ap.jc., d'après un bas-relief du temple du même nom. Avec un équipe de onze personnes, dont des scientifiques, historiens, et le constructeur de navires traditionnels Khalid Hammoud, Beale relevait le défi de prouver la probable véracité des écrits d'Hérodote (Les histoires, 440 av.jc.) à propos des Phéniciens et de leur fameuse expédition autour de l'afrique, des colonnes d'hercules à la mer rouge. Cette expédition fut commanditée par le Pharaon Néchao II auprès des ses sujets de Tyr dont la science maritime était sans équivalent à l'époque. Le voyage prit trois ans, le temps notamment pour l'équipage de planter des céréales et d'attendre la moisson au long de sa route. Les phéniciens étaient des navigateurs pragmatiques effectuant du cabotage au jour le jour avec la côte en vue. Le récit précis de leur découverte, conservé sur les rouleaux de papyrus s'est malheureusement perdu, mais pas certains passages et le résumé rapprorté de ce voyage, conté deux cent ans plus tard par Hérodote. Ce dernier, pourtant crédule par ailleurs sur certaines de ses descriptions, douta de la véractité de ce voyage du fait de la position du soleil et de la connaissance sommaire de la géographie de l'époque. Pourtant c'est justement à la lumière de ces écrits que l'on a la preuve que ce voyage avait bien eu lieu, du fait de la position solaire dans l'hémisphère sud...

Avec le soutien des universitaires en Angleterre comme aux USA et un financement international, le projet put voir le jour en 2006, et mener à la collecte des informations à la génèse du navire, grâce à des recoupements d'épaves et des graffittis sur vase, à la construction en neuf mois du navire par le Syrien Khalid Hammoud à Arwad, une ancienne-cité Etat phénicienne. Le chantier, comme souvent, fut une attraction en lui-même. L'expédition à débuté le 22 août 2008, le navire cinglant jusqu'à Port-Saïd le 1er septembre, pour être conduit jusqu'aux fourches de la mer rouge par le canal. Il fit escale à Port Soudan le 13 octobre, repartit le 23 décembre, puis fit escale à Al Hudaydah (Yémen) le 3 janvier, et après un départ le 7, fit demi-tour le 11. L'expédition depuis est en attente de réparations (et de la crainte des pirates)...

Le site du projet : http://www.phoenicia.org.uk/

 
fermer la fenêtre