Gribane (XV-XIXe)

Archétype du navire fluviale de Seine, la Gribane, au nom probablement dérivé de "Gabare" (dit aussi Gabanne), avaient des qualité nautiques plus importantes que les gabares de la Loire. Longue de vingt mètre environ pour huit de large et porte 90 tonnes, c'est un bateau de charge à fond plat qui apparut au XVe siècle (mentions mais pas de gravures) et fut le principal navire de charge de Seine jusqu' à son remplacement au XIXe siècle par les péniches à vapeur. On la trouvait rn Seine-maritime, de Rouen au Havre, sur la côte Normande et Picarde. Quoique large, ses extrémités sont pointues, l'étambot est très incliné et le safran de grande taille. Elle porte un mât unique sur l'avant gréé au tiers avec une voile à corne et bôme, une trinquette et un foc monté sur le boute-hors. La dernière d'entre elles, Joble, fut motorisée et conservée au musée de la marine de Seine.

La Gabanne est citée dès 1436 "En après, iceux Anglois du crotoy avoient deux bateaux nommé gabanne, par le moyen les quels ils travailloient souvent ceux d'Abbeville." (Monstrelet) Par un arrêt du consel d'état de 1612, elle est définie comme étant de 50 à 60 tonneaux.

Liens :

 
Retour